Retour à la liste

smiile.png

ÉTUDE 2017:

Anatomie de 250 000 acteurs
de l’entraide citoyenne de proximité en France

 

Smiile, le réseaux social leader de l’entraide de proximité décrypte les différents usages collaboratifs et citoyens qui émergent.
Hommes, Femmes, âges, régions, besoins... tout est passé au crible !

 

Paris, le 9 mars 2017 - Smiile anciennement Mon P’ti voisinage, éditeur du premier réseau social de proximité a réalisé une étude au travers de ses 250 000 utilisateurs Français pour mieux comprendre et appréhender les usages collaboratifs et l’entraide citoyenne.
Et ce que l’on peut dire, c’est que les résultats sont pour les moins surprenants !

Les Hommes plus partageurs que les Femmes
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les Hommes sont les plus actifs et les plus partageurs. En effet, ils sont 54% à s’être inscrits sur Smiile contre 46% pour les femmes. Une donnée qui se confirme avec leur participation active sur la plateforme d’entraide citoyenne, puisque après inscription, les utilisateurs actifs proposant leur aide ou recherchant des bons plans régulièrement sont à 62% des hommes.

Les 25-34 ans, les plus séduits par l’économie collaborative
La catégorie d’âge la plus représentée est celle des 25-34 ans. Très concernés par cette nouvelle économie positive, les jeunes arrivent les premiers dans les inscrits à 29%.
Mais attention, ne négligeons pas les 45-54 ans qui sont les meilleurs utilisateurs de la plateforme : ils sont plus moteurs de l’entraide de quartier que les jeunes qui restent plus spectateurs !

Les objets et les services les plus partagés
Smiile permet, carte à l’appui, de détecter en un rapide coup d’œil ce que nos voisins proposent en terme de services (gratuits ou non), de matériel (prêt, achat), ce qu’ils recherchent et les animations du quartier.
L’étude dévoile le top 3 des objets et services les plus partagés et demandés :

  • Les services : sur la première marche, se retrouvent à ex aequo à 14%, le baby sitting, les cours à domicile et le bricolage
  • Les objets : les objets pour le bricolage sont les plus partagés entre les voisins à 29%, arrivent ensuite les objets maison & déco (21%) et enfin les objets de jardinage (14%)

77% des partages sont proposés gratuitement, ce qui illustre cette valeure commune de Smiile et de sa communauté : la philanthropie.

Les 3 départements les plus actifs
Le champion de France du partage collaboratif est l’Ile et Vilaine, le fief de la startup. Toujours sur la côte Ouest, on retrouve en seconde position la Loire Atlantique et enfin Paris sur la troisième marche en ce mois de février. La startup a prévu de dévoiler chaque mois, un classement des départements et villes les plus actifs. Affaire à suivre donc !
              

À propos de Smiile
Fondé à Saint Malo en 2014 par David Rouxel, le réseau social Smiile aux 250 000 utilisateurs affirme clairement sa mission : faciliter le partage au quotidien. Grâce à lui, les habitants d’un même quartier ou d’une même ville peuvent mutualiser des objets ou échanger des services en toute confiance. Il génère des économies et apporte de nombreux services participatifs. Véritable connecteur, Smiile regroupe tous les acteurs de la vie locale sur une seule et même plateforme : habitants, collectivités, commerces de proximité, associations, et acteurs collaboratifs.

 

Top