2015 : maturite du marche de lopen data et internationalisation des clients, OpenDataSoft conclut son annee sur les chapeaux de roues

Retour à la liste

opendatasoft-medium.jpg

2015 : maturité du marché de l’open data et internationalisation des clients, OpenDataSoft conclut son année sur les chapeaux de roues

Une année marquée par l'ouverture de la plateforme sur de nouveaux marchés, la signature de plus de 20 nouveaux clients, une hausse constante de tous ses indicateurs... et l'occasion de dresser un bilan.

Paris, le 10 décembre 2015 - OpenDataSoft, la première plateforme de valorisation de données structurées et d’APIs, clôt son année 2015 sur de très bonnes notes avec une levée de fonds de 1,5 millions d’euros pendant l’été, 10 nouveaux recrutements, une croissance de 120% par rapport à l’année dernière et une accélération du déploiement à l’international puisqu’après avoir signé avec la ville et le Comté de Durham aux Etats-Unis et l'Université Charles Darwin en Australie, OpenDataSoft a de nouveau exporté sa technologie auprès de clients au Moyen-Orient et en Suède pour la ville de Växjö.

L’open data : élément incontournable pour les territoires de demain

OpenDataSoft accompagne les initiatives Open Data des administrations publiques et des collectivités territoriales. De nombreux territoires ont déjà impulsé un virage vers l’ouverture des données mais avec les modifications réglementaires demandant aux collectivités de plus de 3500 habitants d’ouvrir leurs données (loi NOTRe), d’autres collectivités se sont intéressées à ce sujet.

Au total, près d'une dizaine de collectivités territoriales françaises sont venues rejoindre les clients OpenDataSoft en 2015 : des départements (ex: Hauts-de-Seine, Haute-Garonne), des communautés d'agglomération (ex: Toulouse Métropole, Communauté d'Agglomération de la Rochelle, Communauté d’Agglomération de St-Malo, Communauté d'Agglomération Grand Paris Seine Ouest) et des villes (ex: Issy-les-Moulineaux, Agen). La ville d’Issy-les-Moulineaux a même été plus loin dans l’ouverture de ses données puisqu’ils ont été les premiers à décider de créer un rapport financier interactif composé de graphiques et de cartes pour permettre une meilleure lisibilité du budget par les citoyens.

Pour encourager certaines communes hésitantes dans leur démarche, OpenDataSoft a d’ailleurs récemment généré automatiquement des portails de données pour toutes les villes françaises de plus de 20 000 habitants.

Transports, Open Data et APIs : l'Open Innovation au service de l'expérience client

Parmi la vingtaine de nouveaux clients d’OpenDataSoft cette année, on dénombre également de nombreux acteurs majeurs du transport comme Keolis, le STIF, la RATP mais aussi le réseau STAR (service de bus et métro de Rennes Métropole). Ces acteurs se tournent vers l’Open Data et la création d'APIs pour proposer à leurs usagers des services toujours plus innovants (applications avec horaires mis à jour en temps réel, amélioration des trajets proposés, etc.).

Nous sommes très fiers du chemin accompli par OpenDataSoft depuis notre création en 2011. L’open data est passée d’une discipline pour les spécialistes à un sujet central de la modernisation des sociétés et de l'administration publique permettant des interactions nouvelles avec les citoyens et les usagers. Nous ne sommes pourtant qu’au début de ce mouvement d’ouverture et de nombreux développements vont prochainement voir le jour dans de nouveaux secteurs. C’est un beau challenge que d’y participer.

Jean-Marc Lazard, Président et co-fondateur d’OpenDataSoft

La gestion de données et d'APIs dans les entreprises : un secteur porteur

OpenDataSoft accompagne aussi les entreprises ayant fait le choix de partager certaines de leurs données en Open Data. C’est notamment le cas d’Infogreffe qui a lancé son portail en octobre dernier pour partager des jeux de données sur les sociétés commerciales.

OpenDataSoft compte également parmi ses clients des entreprises qui ouvrent des portails de données en interne, facilitant par exemple les activités de suivi et de veille grâce à des  visualisations de données. Total a fait le choix d’utiliser OpenDataSoft pour visualiser les 150 veilles permanentes qu'ils assurent au quotidien. API-AGRO, consortium de 12 acteurs de l’agroalimentaire (Instituts Techniques Agricoles comme l’ACTA ou ARVALIS et organismes de Recherche et Développement tels que l’INRA, etc.), a également fait appel à OpenDataSoft pour permettre aux différents acteurs de partager sur un portail commun les données et résultats de recherche.

 

Top