1. Home
  2. Press releases
  3. #Déconfinement : 62 % des 18-24 ans veulent donner plus de pourboires !

#Déconfinement : 62 % des 18-24 ans veulent donner plus de pourboires !

D’après la dernière étude réalisée par le CSA pour Lyf, les jeunes Français sont prêts à mettre la main à la poche pour soutenir les professionnels. Des solutions de pourboire dématérialisé par QR Code pourraient accélérer le mouvement

Paris, le 7 juin 2021 Dans deux jours, la réouverture complète des bars, des cafés et des restaurants sera officielle. Très attendue, la troisième étape du déconfinement insuffle un nouveau vent de liberté. Si les Français ont hâte de profiter de moments de convivialité jusqu’à 23h00, en terrasse comme en intérieur, tout n’est pas rose du côté des professionnels. Comment les soutenir ? Individuellement, donner un pourboire reste le moyen le plus simple et efficace pour accompagner la reprise des activités. 

Loin des clichés, les Français ne sont pas radins et veulent participer à l’effort collectif, comme le révèle la dernière étude inédite de Lyf réalisée par le CSA. Les jeunes sont les plus généreux, encouragés par les solutions de pourboires dématérialisées et respectueuses des gestes barrières.  

Des pourboires ancrés dans les habitudes des jeunes Français 

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, la majorité des Français (77 %) donne des pourboires. Surprise supplémentaire : c’est aussi le cas de 76% des 18-24 ans, malgré un budget qu’on imagine plus limité. Traditionnellement, ce sont dans les restaurants (85%), les cafés et les bars (71%) ou bien chez le coiffeur (59%) que les Français laissent le plus naturellement des pourboires. Fait marquant : 15 % des jeunes donnent en priorité pendant des spectacles (concerts, théâtre, …) et 10% lors de courses en taxis ou VTC. Si les 18-24 donnent plus régulièrement que leurs aînés, ils cassent aussi plus leur tirelire. En effet, les Français laissent en moyenne 2,80 euros par pourboire, tandis que plus de la moitié (58%) des jeunes qui donnent laissent entre 3 et 5 euros !  

Très généreux avant la crise sanitaire, les jeunes comptent le rester après le déconfinement. Ainsi, la majorité d’entre eux (62%) veut donner plus de pourboires aux professionnels, tout comme 44% des Français. Malgré ces bonnes intentions, il n’est pas toujours possible de donner un petit quelque chose. Le premier frein chez les jeunes : l’absence de monnaie (58%). Un constat également partagé par un tiers des Français (35%). 

 

Le QR code – l’avenir du pourboire pour tous ? 

Désormais, il existe des solutions pour faciliter le don de pourboire, grâce à l’appui des nouvelles technologies et des experts du paiement. Ces applications mobiles clés en main permettent de laisser un pourboire au professionnel de son choix, de manière dématérialisée, via un simple QR code que l’on flashe avec son téléphone. Est-ce la fin du règne de la pièce jaune ? Il semblerait que oui. 

En effet, le cash n’a plus la cote depuis la crise sanitaire. A l’aube de la réouverture complète des commerces et lieux de loisirs, le pourboire dématérialisé est bien accueilli par les Français – toutes générations confondues. 

  • Ainsi, 71 % d’entre eux déclarent y être favorables, notamment pour respecter les gestes barrières.
  • 68 % apprécient le côté pratique du pourboire dématérialisé pour laisser la somme de leur choix, sans contrainte de monnaie. 
  • 60 % des Français sont convaincus que le pourboire dématérialisé va aider à soutenir la réouverture des commerces et des lieux de loisirs. Cette opinion est d’autant plus forte chez les jeunes : 83% d’entre eux pense que le QR code va changer la donne. 
  • Enfin, 40% des Français confessent que ces applications mobiles vont influencer,  à la hausse, leurs futurs dons de pourboires. Un constat partagé par 75 % des jeunes … ayant rarement un sous en poche. 

Pour encourager les pourboires parmi les Français et soutenir l’activité des professionnels, Lyf dévoile dès aujourd’hui un nouveau service de pourboire dématérialisé par QR Code. 

Découvrir la solution de pourboire mobile Lyf en vidéo

Lire le communiqué de presse dédié : ici

L’infographie de l’étude est accessible : ici 

L’étude est accessible : ici

Menu