LAMRAC devoile son premier panorama

Back to list

amrac.png

L’AMRAC dévoile son premier Panorama de la collecte de fonds en face-à-face
 

Dans un contexte général de baisse des dons et un cadre législatif peu favorable (RGPD et Loi Finance), la collecte de fonds en face-à-face reste une méthode plébiscitée par les Français 20 ans après son apparition dans l’Hexagone.

 

Paris, le 11 octobre 2018 - L’AMRAC (Autorité Mixte de régulation des acteurs de la collecte de fonds en face-à-face) livre son premier Panorama de la collecte de fonds en face-face à l’occasion d’un événement dédié ce jeudi 11 octobre chez Des Enjeux et des Hommes (3 rue du Louvre - 75001 Paris).

Lancée en avril 2018, cette nouvelle instance a pour objectif de doter le secteur caritatif d’un organe de régulation indépendant assurant un cadre déontologique à la collecte de fonds en face-à-face. 6 mois après son lancement officiel, l’AMRAC a souhaité faire un état des lieux de la “collecte de rue” en France et mesurer le poids économique réel d’un des piliers de l’économie de la générosité.

La “collecte de rue”, un canal de dons en progression constante depuis 20 ans
Chaque année des millions des français sont sollicités sur la voie publique pour soutenir de nombreuses causes. Ce canal de collecte innovant permet aux associations de rencontrer leur public, de dialoguer avec lui et d’en amener certains à devenir donateurs réguliers. L’AMRAC a été créée pour doter le secteur d’une autorité indépendante ayant pour principales missions de :

  • développer le potentiel de la collecte de rue en France en permettant à davantage d’associations d’y recourir,
  • offrir un cadre déontologique à la pratique,
  • promouvoir ce canal de collecte de fonds en tant qu’activité en croissance constante.

> En chiffres*

- Quel est le poids économique réel de la collecte de fonds en face-à-face ?
- Combien d’euros collectés par an grâce au don en face-à-face par les associations et les fondations ?

> 100 M€ sont collectés chaque année en France grâce à la “collecte de rue”.

> Depuis 2004, les associations et les fondations ont collecté plus de 700 M€ par ce biais.


- Quel est le profil du donateur en face-à-face ?

> 52% des donateurs sont des femmes.

> En moyenne, les donateurs sont âgés de 30 ans et financent les causes à hauteur de 135€/an.
 

- Le Saviez-vous ?

> On compte plus de 2 millions de donateurs en face-à-face en France depuis 2004.

> 35 ONG font appel aujourd’hui à la “collecte de rue”.

> 20 000, c’est le nombre de recruteurs de donateurs employés chaque année.

*Source : Données extraites du  Panorama de la collecte de fonds en face-à-face réalisé par L’AMRAC

Lien vers l’infographie : ici

Nous avons lancé l’AMRAC en avril dernier pour permettre à plus d’associations de recourir à la collecte de fonds en face-à-face, qui malgré les années et contexte économique peu favorable, reste une valeur sûre pour faire appel à la générosité des Français. Contrairement aux idées reçues, la collecte de rue est une vraie opportunité pour le secteur de la collecte de fonds. Ce premier panorama a pour objectif d’informer le grand public du poids économique de cette pratique. Ses données très concrètes viennent conforter la création de l’AMRAC en tant qu’instance de régulation d’un secteur d’importance dans l’économie de la générosité mais vont surtout nous servir de boussole pour développer et mieux encadrer la collecte de rue d’aujourd’hui et de demain.

Jean-Paul Kogan Recoing, Président de l’AMRAC.
Top